2 avril 2020 Non classé 0 Commentaire

Le Cabinet EXPERTISOrg interrompt toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre.

 

COVID-19 :

Le Cabinet EXPERTISOrg interrompt toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre.

Les dispositifs
VALENThIN,
EDILES et
CALLIOPE sont suspendus et reprendront leur fonctionnement progressivement après la pandémie.

Le Covid -19 a été découvert en 2020. C’était déjà trop tard.
En février nul ne voulait croire à l’imminence d’une pandémie. Elle s’est avérée le mois suivant.
Et même après qu’elle se fût déclarée, beaucoup spéculaient sur sa réelle nocivité la comparant à une banale grippe saisonnière.
Qui pourrait vraiment blâmer les scientifiques qui, bien démunis, ne s’appuyant que sur des travaux de Louis Pasteur de 1880, croyaient qu’il suffirait pour écarter le fléau  de porter un masque, de se laver les mains et de respecter une distance de sécurité d’un mètre entre deux humains !
On estimait qu’il suffisait de placer les malades graves sous oxygène jusqu’à ce que le mal s’estompe.

Mais, le décompte macabre des victimes malgré les efforts sans limites de médecins, infirmiers et aide-soignants dévoués et démunis, amenèrent finalement quelques chercheurs plus éclairés à s’éloigner des sciences référencées au vingtième siècle.

A mal neuf, recherche nouvelle.
Malgré l’opposition acharnée d’autres scientifiques à la solde de l’industrie pharmaceutique pressée d’écouler les vaccins d’épidémies précédentes bien que sans réel rapport avec la pandémie qui bientôt paralyserait le monde,  ces éclaireurs ont démontré qu’il est impossible de  vaincre une maladie d’aujourd’hui avec des médicaments d’hier.
Mais il était déjà trop tard pour des populations anéanties.
Après plusieurs semaines d’âpres combats de la Médecine, de contaminations en chaînes et de milliers de morts sans sépulture, le virus s’en alla, ou plutôt perdit de sa virulence.
Des hommes politiques déclarèrent la fin de la guerre et s’attribuèrent le mérite de la victoire.
Victoire à la Pyrrhus en réalité, si l’on compte sans le minimiser le nombre effectif de victimes.
Des poètes plus tard chanteront le Covid à moitié plein.

Coloravirus
Eût il fallu que le coronavirus soit coloré ! Car face à un adversaire invisible, comment se protéger ?

Espoir

Aujourd’hui le monde a changé.
Il y a eu un avant et un après.
Depuis quelques temps il ne tue plus. Mais nous savons qu’il est présent parmi nous. En nous. Nous l’ hébergeons et le nourrissons.
En réalité nous l’avons créé par notre mode de vie effréné.  Rien ne nous retenait. Nous  traversions les continents sans nous soucier de l’empreinte carbone, nous avions construit et abusions d’une société de consommation mondialisée, sans limites, épuisant les ressources de la planète,  affaiblissant nos propres défenses immunitaires, détruisant la faune et la flore.

Nous nous prenions pour les Maîtres du monde ; un micro-organisme en apparence insignifiant a renversé toutes nos certitudes.
Fallait-il vraiment pareille catastrophe pour que nous nous remettions en cause ?

Le Covid nous a vidés de nos convictions.
Mais nous restons remplis d’espoir.

Nous reconstruirons.
Différemment.
Mieux.
Plus sagement.
Plus intelligemment.
Il est passé le temps de l’inconscience.

Voici venue la Quintessence.

Partager :